Maurice Digonnet s’intéresse à toutes les tendances

et réalisations du mouvement moderne.

Il se retrouve dans l’œuvre de l’ingénieur

Jean Prouvé et dans le design de Charlotte Perriand.

Dans la pure tradition du Bauhaus,

ce créateur développe une esthétique technico-poétique

naviguant aux frontières de plus en plus floues entre les arts plastiques,

l’architecture, la musique, la danse et la littérature.

Jacques Rey. Architecte

 

<< Retour
Maurice Digonnet / Art et Architecture / Forme et lumière Mouvement et son, La Mostra, Givors, 2017

Je travaille pour le lieu.

Ma création est proche du design, de l’architecture et de l’urbanisme.

Regard d’unité entre l’œuvre et l’architecture.
Cette fois un dialogue s’installe avec les formes combinatoires
et géométriques de l’architecture des étoiles de Jean Renaudie à Givors.

Le graphisme des ta bleaux : Géo-relief
Géo comme géométrie et Relief comme bas-relief,
m’amène à conjuguer l’intériorité de ces formes géométriques en les faisant autres.
Un bien-être s’installe au regard des formes géométriques.

Voir et penser ces formes qui nous entourent

C’est le regard intérieur que nous portons aux choses,
pas seulement à l’architecture, mais aussi à l’environnement,
aux arbres, aux fleurs, aux oiseaux, aux tableaux, aux œuvres.

Maurice Digonnet